Trois FAI Suèdois refusent de livrer les pirates !

france-prisonAlors qu’en France, le marasme est toujours d’actualité autour de la loi Hadopi, la justice suédoise tente, elle, de faire appliquer la nouvelle loi obligeant les FAI à livrer l’adresse IP et donc l’identité des internautes soupçonnés de piratage. En effet, certains FAI imposent une résistance à la justice suédoise, quitte à tomber dans l’illégalité. C’est notamment le cas de Tele2, l’un des principaux FAI du pays, aux côté de All Tele et Bahnhof. Rappelons qu’en Suède, la loi anti-piratage a également fait grand bruit puisqu’elle a trouvé écho autour de l’affaire The Pirate Bay, jugée dans le même temps. Le principe de riposte graduée adopté en Suède est semblable à celui qui sera mis en place en France si la loi Création & Internet est adoptée par l’Assemblée nationale. Une loi qui impose aux divers FAI de communiquer les adresses IP des internautes pris la main dans le sac.

Tele2 ne stocke plus les adresses IP

suede-pirateCe qui n’effraie pas Niclas Palmstierna, P-DG de Tele2 en Suède, qui a confirmé à la presse que les adresses IP attribuées aux abonnés Tele2 ne seraient dorénavant plus stockées que trois semaines. Tele2 ne refuse donc pas sciemment de ne pas livrer ces informations, mais arrête tout bonnement de les collecter. Dès lors, les internautes du FAI sont protégés et peuvent faire ce que bon leur semble de leur connexion Internet puisqu’ils deviennent intraçables. La justice suédoise pourrait rapidement réagir en obligeant les FAI à conserver ces informations, utiles notamment dans le cadre d’affaires plus graves, comme la cyber-criminalité ou la pédo-pornographie sur Internet. Quant à l’IFPI, organisation mondiale de la musique, elle s’indigne de cette décision en accusant ces FAI de contribuer au crime de l’industrie du disque. Motif de satisfaction tout de même pour l’organisme de défense des artistes, le trafic Internet global suédois aurait baissé de 30 à 50% depuis l’entrée en vigueur de la loi. Preuve de son efficacité selon Netnod, qui relève ce trafic. Évidemment, Tele2 s’offre ainsi un joli coup de pub et pourrait rapidement voir de nouveaux clients s’abonner à ses offres pour pouvoir télécharger sans crainte. En France, les FAI ont déjà tous déclaré se conformer à la loi Hadopi si celle-ci finit par être adoptée, Free y compris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :